samedi 12 septembre 2009

Le Top 50 des trucs dingues de New York (Partie 2)

Suite et fin de mes pérégrinations sur les iles de la Grosse Pomme, avant de revenir sur le petit tour (assez étonnant) dans le Maryland et Baltimore, dans un prochain post. Et on garde la même formule des instantanés. Trois, deux, un... partez !

26/ Park Slope à Brooklyn, un quartier avec des maisons typiques que l'on voit dans de nombreuses séries. Au milieu des bâtisses, la maison de Barbie... ou presque. Si le quartier est classé, le propriétaire de celle-ci avait peint celle-ci juste avant l'entrée en vigueur de la procédure de classement. C'est... flashy.

27/ Un carrefour à Brooklyn, dont j'ai oublié de noter le nom, mais en direction de Coney Island. Aux quatre coins, des mecs en bleu de travail avec des sacs. Ils attendent qu'un camion les ramasse et les conduise à un chantier. Un grand nombre d'entre eux n'ont pas de papiers. Et c'est tous les jours comme ça, dans une ville où le pourcentage de la pauvreté est plus élevé qu'aux USA.

28/ Une petite pizzeria dans le Upper West Side, dont j'ai perdu le nom mais où on fait de sacrément bonnes homemade lasagnas. Sur les murs, il y a des photos du patron avec, entre autres, Alec Baldwin, Jon Lovitz ou Ice T. Sympa.

29/ Les soldes à Soho ! Oui, monsieur, oui, madame. Ca fait du 30 $ pour un Levi's Bootcut et 20 $ la chemise qui va très bien avec. De quoi être à l'aise et plutôt bien sympa pour la rentrée, pour moins de 45€. "Benny aime ça" comme on dit sur Facebook.

30/Bowery Street, ou comment passer de Chinatown à Little Italy en à peine 15 minutes. New York dans tout ce qu'elle a de plus étonnant. Surtout quand on enchaine sur NoLiTa (Northern of Little Italy), quartier plein de charme sur lequel se sont jetées les boutiques de mode.

31/ Sarah Roosevelt Park et ses playgrounds de basket. Idéal pour le spectacle en fin d'aprem et pour s'envoyer des cupcakes avec un Sprite, histoire de recharger les batteries...

32/ Greenwich Village : loin des rues perpendiculaires de Midtown, le quartier où ont vécu Bob Dylan et Joan Baez a un charme incroyable. C'est véritablement une ville dans la ville. Egalement classé, il est occupé par le haut de la classe moyenne. Et le temps du "Une maison, une famille" est bien révolu.

33/ Meat Packing District, à l'angle de la 14e rue et de la neuvième avenue. L'ancien quartier des bouchers est devenu super tendance. Les restos classe rameutent pas mal de monde mais attention : il y a de quoi hâcher menu votre compte en banque.

34/ Queens et Flushing Meadows : quand on est à New York pendant l'US Open, ç'aurait été bête de ne pas faire un tour. Le parc est vraiment magnifique avec notamment un gigantesque globe terrestre à voir.

35/ Le Metro dans Queens (oui, il paraît qu'on dit Queens et pas le Queens). Une expérience marrante mais ce qu'on dit est vrai : il est tout vieux et tout fatigué, le Metropolitain là-bas. A côté, Paris, c'est la classe.

36/ Le Pulaski Bridge, qui relie Queens et Brooklyn. Sans doute pas le pont le plus connu de New York mais c'était le début d'une balade à pied qui a duré... 5 heures. Et les ponts à New York, c'est comme les routes et le metro : c'est pas franchement reluisant et c'est le gros souci des USA. Notamment quand on est à mi-chemin et que l'ouvrage ballotte de tous côtés alors que les camions roulent à toute allure. J'ai pas trainé.

37/ Le quartier Satmar de Brooklyn encore : ou comment j'ai trouvé le moyen de me perdre en plein shabbat à 18h30 chez les ultra orthodoxes avec une tenue pas vraiment shabbat (un t shirt où Chuck Norris et Mr. T dessinés font un bras de fer, une grosse barbe et des lunettes de soleil). Vous avez dit touriste ?

38/ Le Brooklyn Bridge, de nuit. La traversée la plus hallucinante, le souvenir carrément inoubliable. Parce que le pont est superbe, et parce que la skyline dans le crépuscule avec "Ten Years Gone" ou "Going to California" (oui, je sais : c'est idiot) de Led Zep dans les oreilles, ça vous file des frissons. Merci Ray pour tes conseils... c'était un moment magique.

39/ Le ciel au bout des rues de Midtown et d'Upper East ou West Side. Les rues étant en angle droit, le ciel est toujours à l'horizon à New York. Et plus prosaïquement, c'est super fastoche de se repérer.

40/Central Park, hallucinant poumon vert tout en longueur d'une ville qui fait huit fois la taille de Paris. Et le samedi, sous le soleil, autant dire qu'il y a du monde ! Des sportifs, des adeptes de la bronzette et ceux qui préfèrent la virée en canoé. Le parc reçoit 20 millions de visiteurs par an.

41/ Central Park encore, et les plaques qui ornent de nombreux bancs. C'est là que l'on prend conscience de l'attachement des New-Yorkais pour ce parc. Moi, j'étais assis sur un banc orné d'une plaque dédié à un homme disparu par ses enfants et sa famille. "En souvenirs de tous ces merveilleux moments passés ici". Le coût ? On parle de 7500$ la plaque.

42/ Les vendeurs de hot dog, évidemment. La recette ? Ketchup, moutarde et coleslaw, pour tenir une promesse faite à un de mes meilleurs amis qui a vécu là-bas.

43/ Le métro, c'est très très chaud. Dans les couloirs qui mènent aux rames la chaleur est étouffante dès le matin. On comprend mieux pourquoi les Américains sont des fous de la clim...

44/ Top of the Rock, le sommet du Rockfeller center, pour voir New York de tout en haut. Le Rock', c'est le deuxième immeuble le plus haut de la ville après l'Empire State Building (ici, sous les nuages. Bizarre, non ?). Ici, la file d'attente est largement plus supportable que dans le cas de l'Empire State. Et on peut papoter avec des étudiants canadiens bien cool avant de prendre l'ascenseur express.

45/ Ce qui marque le plus quand on voit la ville d'en haut ? Central Park évidemment. Un peu comme un tableau dont le cadre serait de longues lignes d'immeubles. C'est assez troublant.

46/ Un rat. Un seul, moins cool que les écureuils et plutôt petit. Le rongeur et moi, on s'est croisé à Central Park et on s'est pas dit grand'chose. Je n'ai jamais été très fan et depuis la vision d'un documentaire racontant que NY est envahi par les rats (avec une scène effrayante reconstituant le témoignage d'une New Yorkaise qui expliquait s'être réveillé avec un énorme rat sur son lit !), j'avais un peu la pétoche. Finalement, cela aura été assez calme. Tant mieux.

47/Bryant Park, un petit jardin aménagé à la française, littéralement pris d'assaut par les promeneurs et surtout ceux qui aiment se poser avec un bon bouquin. Un très chouette coin, près de Times Square.

48/Les campagnes promo de la rentrée et des séries de l'été. De Vampire Diaries à Glee (le phénomène médiatique, là-bas : "Must Glee TV" comme disait un journal de Baltimore) en passant par Leverage, Nurse Jackie et Dark Blue. En parlant de cette série, c'est officiel : après Caruso, Bruckheimer a une étonnante fascination pour les constipés (cette fois, Dylan McDermott).

49/ Si on considère que je fais douze à quinze kilomètres par jour pendant mes vacances d'été, je ne serai pas surpris si on me disait que j'ai marché au moins 100 km en dix jours. Et à Big Apple, ça se fait bien !

50/ Le départ, sous un grand soleil et le coeur aussi lourd que les jambes. Et cette impression incroyable : quand on a découvert New York, on ne peut qu'y revenir...

Bien à vous,
Benny

PS : plus d'images en lien avec ces visites seront visibles dès que mon appareil photo se montrera plus coopératif.

8 commentaires:

Une blonde dans la ville a dit…

Le pont de Brooklyn de nuit, je regrette vraiment de ne pas l'avoir fait... A mon avis, ça devait être tout simplement magique...

Benny a dit…

Oh mon dieu : tu l'as pas fait !!!
Oui, c'était magique, je reconfirme. Mais tu étais peut-être trop occupée à chasser le New Yorkais de l'Upper West Side possesseur d'une gold, ce qui est une préoccupation toute aussi louable j'imagine...

Une blonde dans la ville a dit…

Ben non, je ne l'ai pas fait et je le regrette. Maintenant, je n'ai plus le choix : je suis obligée d'y retourner... C'est ballot.

sache que je n'ai chassé aucune gold pendant mon séjour. Partir en voyage avec son frère, c'est moyen pour la drague...

Benny a dit…

Evidemment, qu'il faut y retourner. Pour le pont et le plan Gold & Boys (rires).

Miam a dit…

Si 30 et 20 font moins de 45, je n'ai plus qu'à retourner au CP. Paie ton look pour la rentrée en primaire !

Benny a dit…

20 $ + 30 $ = 45€, comme... euros (en gros).
La maîtresse a dit que la leçon de lecture débutait à 9H. Sois pas en retard :p

miam a dit…

t'es so européen, ça sucks à mort !

Jess a dit…

Ça me donne envie ! Normalement, nous, on y va l'an prochain ! Bisous ;)

PS : Je t'ai rajouté en lien sur mon nouveau blog !