lundi 11 août 2008

Dans ta face… book

Oui, moi aussi je suis sur FaceBook. Et on ne m’a pas forcé, presque pas. Au bout du compte, il y a des trucs que je trouve rigolos, comme le fait de retrouver des gens que l’on n’a pas vu depuis longtemps. Ou de découvrir le visage de personnes que l’on a souvent au téléphone. Pourtant, je n’étais pas spécialement client de ce genre de trucs (Copains d’avant ? Non, pas trop. Ou alors, vu certains souvenirs de mes années lycée, il faudrait que je m’inscrive à Bourreaux d’avant). Au final, c’est plutôt une bonne surprise.

De l’inutile à l’agréable

A côté de ça, on peut aussi rejoindre des groupes de personnes partageant des centres d’intérêt communs. Bon, il ne faut pas être grand clerc pour deviner que mon profil est lié aux pages dédiées à The West Wing, Jenna Fischer et autres Deadwood. On peut aussi grossir le nombre de groupes idiots. De ce point de vue, mon côté sale garnement est servi. Je fais ainsi partie du groupe pour qu’Ingrid Betancourt fasse (et gagne) Koh Lanta et du nom moins fameux « Rien n’arrive à la cheville de Chuck Norris, à part son sexe ». Je ne désespère pas non plus être un jour accepté par le groupe « J’ai déjà vomi à Rennes »…

Big lover is watching you ?

Sinon, il y a un truc que je trouve malsain quand même. L’affichage (et l’évolution) de sa situation sentimentale. Non pas que je refuse catégoriquement de savoir si un mec ou une fille avec qui je discute est célibataire, marié ou divorcé (ou les trois en même temps), mais bon…
Ce qui m’a amené à ce post ? Le fait de lire coup sur coup, dans les actus FaceBook liées à mon profil, que deux « amis » (oui, je mets des guillemets : FaceBook galvaude quand même beaucoup la conception que j’ai de l’amitié) aient rompu avec leur compagnon/compagne respectifs.
Ca me gêne un peu que ce qui est de l’ordre de la vie privée devienne un truc relayé comme une info du même tonneau que mon inscription au groupe « On n’est pas venus beurrer des sandwiches quand même ? »…
Ce n’est pas spécialement M. FaceBook que je blâme. Mais je trouve ça un peu exhibitionniste. Et je n’aime pas que l’on « médiatise » ses peines de cœur. Si c’est pour recevoir des mails du type « Oh ma pauvre cherie, j’ai appris, vraiment je suis désolée… » ben moi, je ne le ferais pas.

Des clics et des claques

Sinon, une question : c’est quoi la différence sur FaceBook entre « X et Y sont en couple » et « X et Y entament une relation » ? Est-ce que, dans le deuxième cas, ça veut dire que c’est juste une clandestine histoire de quéquette ? Non, je vous demande ça parce qu’à mon travail, une superbe commerciale qui travaille à la pub vient « d’entamer une relation » avec un inconnu. Du coup, j’ai la trouille de tomber sur elle dans la remise du bureau avec Machin en train de lui faire la sexualité alors que moi, tout ce que je veux, c’est une ramette de papier.
J’attends votre réponse : quand je reviendrai au boulot, l’imprimante aura sans doute son bac A4 vide ou presque…

Bien à vous,

Benny

4 commentaires:

Adam a dit…

Incroyable que tu en parles ! Je me suis indigné de longues heures lorsque j'ai découvert Samedi qu'annuler ma relation avec ma copine avait engendré une mini-new dans l'accueil de tous mes amis (et les siens) qui disait "X et Y ne sont plus fiancés" avec le petit coeur brisé de circonstance à coté, en guise d'illustration pour bien faire passer le message over ! Et depuis je recois quelques messages de contacts compatissants écrits à la va-vite "quoi vous avez cassé ? J'suis deg pour toi !", ma vie n'était pas assez pathétique, comme ça, merci FB.
Bon sinon, moi je ne t'ai pas sur FB et je t'ai eu au téléphone (j'vais faire des envieux), c'est the étape qui manque, on dirait.

adam(bis) a dit…

Et pour répondre directement à ta note, après quelques jours de longue déprime, tu te sens obligé de mettre à jour ton profil Facebook, non pas parce que tu percois la modif comme primordiale dans ta palpitante vie mais parce que tu as assez mal comme ça et que voir FIANCE AVEC X dès que tu ouvres ton compte est assez insupportable. Pis, moi j'étais loin de penser que cela engendrerait une new Facebook vue par tous, franchement...

feyrtys a dit…

C'est pour ça que je suis sur Facebook : pour satisfaire mon désir de voyeurisme ! C'est terrible, je sais, mais je crois que tu as bien cerné le problème de cette invention. Il ne faut pas oublier tous les efforts que les gens font (et moi avec) pour se montrer sous son meilleur jour (en général, c'est tout le problème de la photo du profil), faire preuve d'humour, bref, pour être cool aux yeux du Web !

Benny a dit…

@Adam : oui, bon quand j'ai écris ce post, je me défoulais surtout parce que je connais une personne qui doit s'éclater à mort en faisant de l'exhibitionnisme sentimental. C'est sûr que quand ça tombe sur quelqu'un qui n'a rien demandé, et qui se prend le boomerang en pleine poire, c'est plus délicat...

@Feyrtys : je partage ton avis sur la coolitude, c'est sûrement un des effets induits de FB. La représentation permanente sur le web. Vais me mettre en couple avec Tina Fey, tiens... Ou Ethan Suplee.

Sinon, personne n'a de réponse pour mon cas d'école, les enfants ?