mardi 3 février 2009

L'album de janvier (gros soupir...) : "Loyalty to loyalty" (Cold war kids)

Il y a une formule que j'aime bien, et que j'emprunte à un ami : "il ne faut pas s'arrêter à la première écoute de cet album". Ca me fait toujours sourire parce que j'ai parfois l'impression que c'est une remarque de radin. Une expression toute faite histoire de pas reconnaître que ben non, l'album en question, il vaut pas grand chose... et qu'à force de l'écouter, eh bien on arrivera à l'apprécier.
Le deuxième épisode des aventures des Cold war kids, un groupe de rock indépendant venu de Californie, est un peu de ceux-là. Je suis loin d'avoir sauté au plafond en écoutant l'album. Sans doute parce que j'attendais tout autre chose... Mais le fait est que Loyalty to Loyalty a une belle qualité : il sait installer, au fil des pistes, une ambiance, une atmosophère qui lui est propre en multipliant les essais au gré des titres.

Sombres notes...

Avec les Cold war kids, la musique vous emmène dans un ailleurs hors du temps, un univers sombre, presque torturé. On est à mi chemin entre le blues et le rock et de ce point de vue, ça fonctionne assez bien (I've seen enough et Every man I fall or sont les titres les plus réussis, de ce point de vue). Mais ça vous rappelle aussi un peu trop que l'hiver, c'est plein de journées grises...
Aussi, si vous avez envie de vous changer les idées, il vaut mieux que vous l'évitiez. Qu'à cela ne tienne : j'ai en réserve ce qu'il vous faut pour vous donner la pêche. Un peu de patience...

Bien à vous,
Benny

1 commentaire:

Une blonde dans la ville a dit…

Merci du tuyau, je suis à la recherche de nouveaux groupes en ce moment, je sature d'écouter Muse et les Strokes en boucle