mercredi 28 mai 2008

Sitcom is not dead (Partie 3 : "30 Rock", en mai c'est Fey qui me plaît...)

On termine ce petit dossier sur une sitcom toute neuve ou presque (moins d’un quarantaine d’épisodes, grève des scénaristes oblige) : 30 Rock, de et avec Tina Fey, dont Canal + vient de diffuser la saison 1. Le pitch ? Liz Lemon (Fey), scénariste en chef d’une émission de télé, doit composer avec un nouveau boss (Jack Donaghy, joué par Alec Baldwin) et une incontrôlable star de cinéma (Tracy Jordan, interprété par Tracy Morgan) dans son équipe.

Répliques qui claquent

30 Rock, c’est à la fois un show proche des séries comiques classiques des années 90 et en même temps bien différent. Très proche parce qu’il fonctionne avec un personnage central autour duquel gravite toute une série de seconds rôles bien définis, un peu comme Spin City. Très différent aussi parce que l’on sent clairement la filiation entre 30 Rock et les émissions à sketches type Saturday night live dans l’écriture des scénarios.
La vraie finesse de cette série ? L’écriture des répliques justement, de très haute qualité. C’est ce sur quoi repose la caractérisation des personnages et les principaux effets comiques. Avec 30 Rock, on est souvent dans le domaine de la vanne stylée mais assassine (Jack Donaghy, à Liz Lemon : « Vous me plaisez, Lemon. Vous avez l’audace d’une femme plus jeune »), de l’ironie plus ou moins discrète mais toujours efficace. Souvent, un vrai jeu complice s’instaure entre les auteurs et les téléspectateurs. Un jeu propre à la comédie à sketches, qui fonctionne sur l'actualité et une culture populaire commune à ces deux groupes.

Lemon a plus de goût avec le temps

Cette dynamique se prolonge avec l’utilisation de savoureux « seconds seconds rôles » qui vont et viennent au fil des épisodes. Qu’il s’agisse du fameux Dr Spaceman, véritable escroquerie en blouse blanche, ou des très nombreux personnages interprétés par l’actrice Rachel Dracht… transfuge du Saturday night live.
En fait, 30 Rock, c’est le chaînon manquant entre les émissions à sketches et les sitcoms. La meilleure preuve à cela, c’est qu’il a fallu un certain temps à la série pour trouver ses marques. Il ne suffit pas en effet d’avoir des personnages décalés et hauts en couleur pour faire fonctionner un show comique, même si Donaghy, Jordan ou Kenneth, le guide des studios, le sont clairement.
Pour que ça marche, il fallait aussi les opposer à un personnage central fort, ce que Liz Lemon n’était pas vraiment. On avait donc l’impression d’assister parfois à une succession de petits sketches bien écrits mais, bizarrement, sans « rentrer » complètement dans l’histoire.

Malin sans être méchant

En mettant l’accent sur les aspects comiques de la personnalité de Liz (son côté geek notamment, son existence de trentenaire à la vie sociale limitée surtout), les scénaristes ont corrigé cela : ils ont su la rendre proche du spectateur tout en donnant plus de corps aux histoires des autres personnages. Dès lors, on ne pouvait que succomber à son charme, sa personnalité attachante.
Au final, 30 Rock, c’est une série brillante, ironique (satyrique ?) mais rarement méchante, et à laquelle on se lie très vite. Espérons que ces promesses seront tenues avec le temps.

Bien à vous,
Benny

11 commentaires:

Adam a dit…

Pour moi, il y a actuellement à l'antenne deux comédies qui valent le coup d'oeil, il s'agit de The Office et 30 Rock, j'ai fini leur saison respective il y a peu et je suis toujours emballé (c'est pour dire de manière tacite que la saison 4 de The Office n'est pas du tout plus mauvaise que les trois autres, les gens ont toujours ce besoin de comparer qualitativement les saisons d'une série et déclarer fièrement "celle la est moins bonne" ... npas du tout ! ^^), je n'ai pas encore fait le bilan critique, alors je n'ai pas lu attentivement tes deux billets, il n'empêche que je suis surpris (agréablement !) par ta manière de critiquer (qui me fait penser à la mienne, vraiment, dans la présentation, la manière d'opérer) et par ton sens même de la critique, que je trouve aiguisé et très pertinent !

Je suis content d'avoir découvert le monde de Benny !

Benny a dit…

Merci !!!
Tes commentaires sont très appréciés (tout autant que ton propre blog, c'est dire : je vais le rajouter dans mes favoris) et tes compliments... aussi.
Tu es le bienvenue, Adam : n'hésite pas à faire connaître ton avis, lui aussi très apprécié :)

baba a dit…

Je suis bien content qu'il y ait un autre fan de plus pour 30 Rock, cette sitcom excellente que j'ai aussi découvert cette année. Je suis devenu totalement accro de Tina Fey, l'interprête de Liz Lemon. Je l'ai vu depuis lors dans une émission spéciale de Saturday Night Live (là où elle travaillait précédemment), elle était aussi géniale. C'est un vrai rayon de soleil ! Mais bon, j'aime aussi beaucoup Jack Donaghy qui n'a pas volé son Golden Globes l'année dernière ainsi que le groom. Seul Tracy est "trop" lourd et au bout de 2 saisons, ça commence vraiment à se faire "trop" sentir.

A la prochaine ;)

baba a dit…

Petite question : elle est où l'url du blog d'Adam ? J'aurais aussi bien aimé le découvrir ;)

Arnaud J. Fleischman a dit…

J'aime bien 30 rock, dont je n'ai vu que la première saison, la seconde attend au chaud. Dans le rayon sitcom en ce moment j'aime bien The Big Bang Théory, How I Met Your Mother, et The New Adventures of Old Christine. C'est à voir, et c'est drôle. Enfin, ça me fait rire.

Jess a dit…

Arnaud, tes goûts en sitcoms me plaisent !
Je découvre à peine 30 Rock en ce moment (je viens d'acheter les dvds de la saison 1) !
Par contre, je suis une fan incontournable de "The Big Bang Theory" !! Benny, je te conseille de te mettre à cette sitcom spécial "Geek" le plus rapidement possible, et en VOST de préférence (car je crains le pire pour la VF !!!) Sheldon Président ! ;)

Benny a dit…

Eh, ça fait plaisir de vous lire les amis :)
@Baba : pour Tracy, et après une discussion avec Adam, je crois que le problème de ce personnage, c'est qu'il est mal défini et que les scénaristes ont dû mal à vraiment exploiter les qualités d'acteurs de Morgan. On a sans doute dit aux scénaristes "lui, c'est un dingue... lâchez-vous". Mais ca suffit pas si le personnage n'est pas solidement défini. Et ses storylines ne sont jamais meilleurs que quand il est au second plan (et pourtant moi, je l'aime bien cette andouille de Tracy Jordan !)
Pour voir le blog d'Adam (carrément incontournable) va dans ma liste de liens incontournables et clique sur "Blabla ne parle pas pour ne rien dire".
@Arnaud : J'ai loupé Old Christine ! Et apparemment, c'est pas mal. En fait, je suis carrément à la ramasse sur plein de trucs en ce moment. Il faut vraiment que je me bouge.
Au fait : sympa tes montages vidéos. Bon, apprendre à poser sa voix sur des images, c'est chaud (tu parles un peu trop vite, je crois) mais continue : c'est une chouette idée, vraiment :)
@ Jess : je note "The Big Bang Theory" sur mes tablettes. En fait, je l'avais dans mon viseur mais comme je suis pas en avance, hein...
Et je le redis : ton post sur les DVD était très juste. Très hargneux aussi mais très vrai ;-)

Adam a dit…

Pour rebondir sur The Big Bang Theory, il faut reconnaître que le début de la série est de très bonne facture, les réfèrences de geek sont toutes présentes, les deux nerds sont assez amusants et Kaley CocoMachin n'est pas trop insupportable, malheureusement, ce compromis n'a duré que dix épisodes à peine, The Big Bang Theory manque cruellement d'humour, de renouvellement en tout cas, de personnages charismatiques aussi ; en clair, le concept a complètement été usé en seulement quelques épisodes, je crains le pire pour la seconde saison.
Pour How i met your mother, le supposé nouveau Friends des années 2000, Phoebe en moins, le Barney-Legen-Dary en plus, j'ai trouvé que la saison 3 était plutôt inégale voire mauvaise, avec ses guests un épisode sur deux, on se croirait devant du Will & Grace et du mauvais !
Pour la Vieille Christine, c'est une valeur sûre pour une sitcom classique mais on peut facilement s'en passer.
Et Benny, je suis ravi de voir que ton avis sur Tracy a évolué, il suffit que tu t'autoproclames fan de Jenna et ma mission serait accomplie ! :)

Benny a dit…

@Adam : moi fan de Jenna... bon certes, moi aussi j'utilise ma sexualité comme une arme (et ma plante verte aussi), mais de là à dire que je suis fan...
Commence par dire que "My name is Earl", c'est bien. Je verrais ce que je peux faire ensuite :p

baba a dit…

Sur Big Bang Theory, je n'ai pas trouvé qu'il y avait un relâchement. Seul le Season Finale m'a un peu déçu, je m'attendais à mieux. Normalement pour clôturer une saison, faut quand même de l'exceptionnel pour revenir en saison 2 et là, non c'était un épisode comme les autres. Dommage...

Je suis par contre d'accord sur le fait que la saison 3 de HIMYM est inégale. J'avais trouvé la saison 2 exceptionnelle par rapport à la saison 1 et là, cette saison 3 m'a un peu déçu. Mais Barney reste quand même un de mes personnages de sitcoms préférés.

Adam a dit…

Non, tant pis, je la garde pour moi la Jenna, au final, j'crois que c'est pour le mieux. Earl ne m'a jamais, jamais plu, notre relation est vouée à l'échec.
Pour TBBT, il n'y a pas qu'un relâchement dans la série, le tout devient très attendu, moins construit, l'humour s'affadit et les personnages eux memes sont finalement très limités.